• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean Pierre

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 760 0
1 mois 0 37 0
5 jours 0 5 0

Derniers commentaires


  • Jean Pierre 27 juin 20:03

    @Spartacus
    « La Suisse a tout a envier au Zimbabwe et la Corée du sud a tout à envier à la Corée du nord ».

    Vous venez de faire une extraordinaire découverte Spartacus : on vit mieux en démocratie qu’en dictature. Voici une révélation qui va changer nos vies !
    Et à part enfoncer les portes ouvertes, vous faites quoi dans la vie ?

  • Jean Pierre 27 juin 00:12

    @Spartacus
    Qui sait par avance ou est le progrès ? Vous, et vous seul ?

    L’amiante les PCB, le Médiator et une quantité impressionnante de molécules diverses ont été présentées comme des révolutions technologiques majeures qui allaient apporter à coup sûr un incontestable progrès. On connait la suite.
    Les lanceurs d’alertes qui émettent des doutes à l’arrivée de nouvelles molécules ou de nouvelles technologies, sont attaqués, perdent leurs budgets de recherche et parfois leurs emplois, sont victimes de campagnes de presse virulentes ou subissent des diffamations. Les enjeux financiers sont parfois gigantesques et les industriels qui ont des budgets énormes pour vanter leurs produits ont aussi les budgets pour dénigrer tout ce qui fait obstacle à leurs affaires.
    Un scientifique annonçait dès le début du 20 ème siècle que les fibres d’amiante une fois libérées dans l’atmosphère et en raison de leur taille et de leur forme, allaient s’accumuler dans les cellules des poumons et causer des pathologies. Nul n’a écouté cet « obscurantiste » ou vérifié ses hypothèses, le lobby de l’amiante a été l’un des plus efficace, la France, à elle seule, en est à 100 000 morts d’asbestose et l’hécatombe continue.
    Pour l’instant il n’y a eu qu’un seul procès relatif au Médiator. Et il a été gagné contre Irène Frachon par les laboratoires Servier qui ont obtenu en justice la censure du sous-titre du livre de cette femme médecin qui n’évoquait alors que le chiffre de 500 morts (nous en serons rapidement à plusieurs milliers).
    Les PCB ont étés largement dispersés sur la planète sur la base d’études « scientifiques » fournies par son fabricant (Monsanto) et qui assuraient de leur innocuité. Monsanto a été condamné des décennies plus tard à la fois pour avoir falsifié ces études et caché aux autorités sanitaires de très nombreux accidents internes à l’entreprise et liés au PCB. Il était trop tard pour les victimes et les PCB vont polluer pendant des décennies. 

    La liste des « progrès » qui se sont révélées être des saloperies pour la santé, la faune, la flore, l’eau, ou l’environnement en général serait trop longue a établir.

    L’évaluation complète des bienfaits ou des méfaits des nouvelles technologies, le bilan complet des bénéfices et des risques sont toujours extrêmement longs à faire et cette question n’est en fait jamais close. Alors que vous n’avez aucune compétence particulière sur ces questions, alors que vous n’êtes ni chimiste, ni biologiste, ni médecin, ni vétérinaire, ni même scientifique en quoi que ce soit, et alors que les débats scientifiques sont loin d’être terminés, vous prétendez savoir, par avance et sans avoir l’ombre du moindre doute, que les OGM ne seront que progrès et bienfaits pour tous. Aucun doute d’aucune sorte ne peux vous effleurer sur ce point.
    Vous n’imaginez pas une seule seconde que vos certitudes sont exactement celles qu’exprimaient à leur époque les inventeurs ou les fabricants de l’amiante, des PCB ou du Médiator : « c’est sans danger, c’est l’avenir, c’est le progrès ». Et vous n’imaginez pas une seule seconde que vos attaques violentes (« obscurantistes », « criminels contre l’humanité »...) procèdent de la même logique que celles qui étaient proférés contre les lanceurs d’alerte de l’époque. 
    Enfin, vous nous dites qu’on trouverait sur Agoravox quelqu’un qui « diaboliserait » ceux qui ne pensent pas comme lui... Sur ce point, mais c’est le seul, vous avez totalement raison.

  • Jean Pierre 26 juin 13:46

    @Spartacus

    Vous n’avez pas parlé d’éthanol effectivement mais de E10 qui est un carburant complémenté à l’ethanol. Et l’ éthanol n’est pas produit à partir de soja. Comme tout les oléagineux le soja produit une huile qui peux se substituer au diesel. L’éthanol est par contre produit à partir des sucres d’autres plantes comme la canne a sucre , le maïs ou la betterave. A défaut de vous être informé avant cette polémique, vous aurez appris quelque chose pendant.
    Je vous ai déjà, dis,exemples à l’appui, que vous pataugez dans l’incohérence la plus totale.
    Vous en donnez ici même encore une fois l’exemple puisque après avoir rendu les écologistes responsables de la culture du soja OGM argentin, vous les rendez coupables « d’obscurantisme » et même « de crime contre l’humanité » en raison de leur opposition aux OGM. Ils sont coupables de quoi alors, d’être pour ou d’être contre ?
    Mais chacun aura compris que l’important pour vous c’est d’accuser les écologistes. De n’importe quoi, de tout et même et de son contraire, et tout cela dans une ignorance complète Merci de le démontrer un peu plus à chacun de vos commentaires.


  • Jean Pierre 26 juin 00:12

    @Spartacus

    Voila le commentaire que je met en cause : « Si l’Argentine produit du soja, c’est que des écolos ont décidé que le pétrole était le mal absolu et qu’il fallait mettre des produits agricoles dans le carburant. Vous savez, le E10 ». 
    Les écolos, qui sont visiblement mieux informés que vous (et ne confondent pas biodiesel et éthanol par exemple) considèrent que la production d’agrocarburants en monoculture intensive, via des plantes OGM (soja argentin), sur des terres gorgées de pesticides et d’engrais chimiques, sur des sols parfois issus de déforestation (huile de palme), qu’il faut parfois arroser (éthanol tiré du maïs Américain) et qu’il faut transporter d’un bout à l’autre de la planète, est une aberration pour l’environnement. Les alertes qu’ils lancent sur cette situation, les informations qu’ils font circuler, ont contribué à pousser l’union Européenne à taxer l’importation des agrocarburants et a créer un label de durabilité des agrocarburants. 
    Par ailleurs les écologistes ont toujours refusé le terme « biocarburant » car il crée une confusion en laissant penser que ces produits seraient issus de l’agriculture biologique ce qui est notoirement faux. Les écologistes pensent et agissent donc exactement dans le sens inverse de vos affirmations et n’ont aucune responsabilité dans le développement du soja argentin. 
    Rappelons que la mise au point du diester par l’Institut du Pétrole dans les années 70 répond à une demande des producteurs d’oléagineux (colza, tournesol). L’incorporation d’agrocarburant a eu pour première motivation le besoin d’écouler des excédents agricoles. L’Europe a appuyé la demande de ce lobby agricole qui d’ailleurs n’aime pas du tout les écologistes. Si l’Europe a présenté cette mesure comme « écologique », c’est de la com mensongère et les écologistes n’y sont pour rien.
    Même si l’argentine est le premier producteur d’agrocarburant à base de soja et qu’elle exporte cette production, cet agrocarburant reste marginal par rapport à la production mondiale d’agrocarburants. L’essentiel des agrocarburants consommés en Europe est d’origine Européenne et la part du soja argentin est restée très faible. La décision Européenne de taxer et de freiner les importations argentines, ce qui aura pour effet de faire diminuer là bas les surfaces consacrées au soja OGM, est une excellente nouvelle pour les écologistes.
    Je maintient donc, malgré vos insultes, votre vulgarité et votre lien sans intérêt, que les écologistes ne sont pas responsables du soja Argentin, qu’au contraire, ils combattent ce mode de production agricole, que vous êtes très mal informé et que votre commentaire est diffamatoire. 

  • Jean Pierre 25 juin 01:03

    @Spartacus
    L’attaque de l’écologie et des écologistes que vous faites dans l’article et dans les commentaires, c’est le cœur du sujet.

    Je comprends bien que vous aimeriez publier librement vos inepties et vos attaques en n’ayant aucune contradiction. Pour cela, il existe des médias ne prévoyant pas de commentaires de la part des internautes, donc sans contradiction. Essayez de leur proposer vos articles. Mais vu le niveau, j’ai quelques doutes... 
    En attendant de devenir un journaliste digne de ce nom capable d’étayer vos propos de façon sérieuse et documentée, vous publiez vos articles sur Agoravox qui est ouvert au commentaires. Si ce principe de libre contradiction vous déplaît, allez publier ailleurs.
     Effectivement, il n’y a pas que vous dans la vie. Et heureusement ! Par contre, il n’y a que vous pour proférer des inepties à jet continu tout en vous permettant d’insulter les courants d’opinions différents du votre ou de diffamer ou de mépriser des personnes qui connaisse pourtant leur sujet mieux que vous. 

    Je vous ai calmement et de façon argumentée expliqué que la prudence dans les manipulations génétiques était justifiée. C’est un point de vue qui semble respectable. Vous présentez cette prudence comme un refus systématique (comme si vous connaissiez la pensée de tout le monde) et ce refus systématique (largement inventé par vous) comme « un obscurantisme » et même textuellement « un crime contre l’humanité ». Rien de moins. 
    Ajoutant la bêtise à la diffamation, vous reprochez ensuite aux écologistes d’avoir imposé le soja OGM en Argentine. Ou vous dites que l’on fait de l’éthanol avec le soja.
    Cela méritait une réponse. Ne vous plaigniez pas des effets de vos propres propos. Au lieu de sombrer dans la vulgarité, assumez les.







Palmarès